21 mars 2008

Au lendemain d'une grande victoire: l'avis de quelques citoyens heureux

Henri Dali: "Les enfants doivent pouvoir croire en l'avenir"

Henri_Dali

Il y a dix ans de cela, lorsque vous annonciez faire partie du P.E.P, au mieux on vous regardait avec des yeux tout ronds, au pire, votre interlocuteur se mettait à rire ,surtout si vous tentiez de lui expliquer que P.E.P. signifiait Parti Extrêmement Populaire.
  Il y a cinq quand vous annonciez faire partie du P.E.P on vous regardait avec un air sceptique et beaucoup -trop- continuaient à se moquer.
   Depuis un mois, aujourd’hui, lorsque j’évoque mon appartenance au P.E.P. on me regarde avec des yeux qui brillent, des yeux pleins de fierté. Je pense notamment à ceux de mes petits enfants. Je suis fier de pouvoir incarner à leurs yeux et à ceux de tous des valeurs stables et sûres, propres et nettes afin que la jeunesse d’aujourd’hui ait à son tour la chance, comme ça l’a été et comme ça l’est pour moi, de vivre heureux, de vivre bien, de vivre dans la justice et la sécurité. Les enfants doivent pouvoir croire en l’avenir.
 Tous les vrais membres du P.E.P. sont des héros, notre leader bien-aimé l’a dit. La ville de M. sera la ville où pour la première fois des hommes par leur courage et leur détermination réussiront à triompher complètement, totalement, du Mal. En tant que héros, et parce que tous nos citoyens seront des héros, nous serons impitoyables !
Vive M., vive le P.E.P., vive les héros qu’il nous fait devenir !


Jony Delaunay: "Maintenant on est là!"

Jony_Delaunay

Ca fait un mois qu’on a gagné. Un mois déjà ! C’est passé très vite, avec l’euphorie de la victoire et tout, et pourtant l’équipe politique, comme d’habitude n’a pas chaumé. Ce n’est pas le genre des membres du P.E.P. que d’être fainéants. Ils n’arrêtent pas d’agir. Je peux vous le dire, ce n’est pas un secret, d’ailleurs tout le monde à M. est d’accord avec moi et vous le dira, j’ai voté pour eux, je les ai soutenu pendant leur campagne, le P.E.P. c’est le seul parti qui nous comprend, je suis tourneur-fraiseur, avant je votais à **** et puis un jour j’ai vu le leader du P.E.P. sur le petit écran de ma télé et ça m’a fait un choc. Oui, un véritable choc, avec mes collègues, on en a parlé et quelques années plus tard, on était tous inscrits au P.E.P. On a fait des pieds et des mains pour fermer le syndicat et faire taire les paresseux… Ah ! c’était la belle époque. Je me souviens, au début on nous prenait un peu pour des gens…bizarres. Mais maintenant [des larmes dans les yeux, regarde le drapeau qui flotte au dessus de la gare]…maintenant on est là et bien là. On a gagné une première fois et là on remet ça et croyez-moi, on est pas prêt de partir. Et je voudrais dire à tout le pays : ô triste pays, attends le P.E.P., il arrive pour te sauver. Il arrive.


 

Le commissaire Mondriand:

Commissaire_Mondriand

Posté par HELAS à 00:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Au lendemain d'une grande victoire: l'avis de quelques citoyens heureux

Nouveau commentaire